Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 08:49

L’éditeur Ciel propose un logiciel qui se distingue avant tout par sa gratuité, puis par la mise à disposition d’outils permettant de gérer une petite entreprise en se conformant aux recommandations du ministère de l’Economie. Des outils pour produire donc son live chronologique des recettes, son registre des achats, ses devis, ses factures…

Mais attention ! Car ce logiciel est très complet, de prime d’abord, quelque peu ardu à prendre en main. C’est pourquoi, Ciel propose une année d’assistance téléphonique illimitée et deux heures de formation groupée, mai contre respectivement 99 et 149 euros. Voila la contrepartie de la gratuité de ce logiciel ! Vous ne payez pas l’outil mais… le service.
Partager cet article
Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 08:38

Si vous avez un doute sur la présence d’un virus ou de tout autre logiciel malveillant sur votre PC, vous pouvez à tout moment effectuer une vérification en ligne, via un site spécialisé. Par ailleurs, si vous possédez déjà un pare-feu, vous pouvez tester son efficacité grâce à des outils mis à disposition sur Internet. Voici les sites d’analyses les plus connus.

Trend micro disponible sur http://housecall65.trendmicro.com

Kaspersky Lab disponible sur http://webscanner.kaspersky.fr/

Symanthec : Security check disponible sur http://security.symantec.com

PC Flank disponible sur : www.pcflank.com/about.htm

 

Pour les utilisateurs avertis

PC Flank met à disposition divers tests pour connaître le degré de vulnérabilité de votre PC. Il est en anglais et plutôt réservé à un public averti. Néanmoins, nous vous recommandons d’utiliser les deux premiers tests proposés : le Quick test et le Stealth test. Le premier vous informe de la présence de chevaux de Troie et du niveau de sécurité de votre navigateur Internet concernant la divulgation de vos informations personnelles. Le second, à utiliser et vous avez déjà un pare-feu installé, détermine l’efficacité de celui-ci ainsi que le niveau de visibilité de votre PC sur Internet. Pour démarrer les tests, cliquez sur Start tests, puis sur Continue. 

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 23:22

Il est parfois utile ou nécessaire de réencoder une vidéo, en d’autres termes de changer le codec (algorithme de compression/décompression) employé pour sa création. Vous pourrez ainsi transformer une vidéo encodée en DivX afin de la visionner sur un baladeur vidéo qui lit le format H.261, ou sur un vieux lecteur de salon qui ne lit que le VCD ou le SVCD. Ce travail peut être effectué par le logiciel gratuit Ripp-it, téléchargeable sur le site www.rip-it.com/. Lancez le programme  =} Réencoder un film. Dans la fenêtre qui s’ouvre =} Choisir vidéo et sélectionnez la vidéo à réencoder. Cliquez sur l’un des boutons à gauche de l’écran pour choisir le format. Ripp-it sélectionne automatiquement les paramètres correspondants (taille, bitrale…). Vous pouvez, si besoin, les modifier en choisissant les nouveaux paramètres dans la fenêtre centrale. Sélectionnez le dossier de destination =} Lancer le réencodage. L’opération peut durer plusieurs dizaines de minutes. (Le bitrate est l’un des paramètres qui influe sur la qualité de l’image et la taille du fichier.)  

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 23:21

A l’instar de nombreux lecteurs de DVD de salon, le logiciel VLC permet d’agrandir une portion de l’image. Une fois le film ouvert et la lecture commencée, déroulez le menu Paramètres et activez l’option Interface étendue. Dans la fenêtre de réglages qui apparaît sous l’image, activez l’onglet Vidéo =} zone Filtres vidéo =} cochez Agrandir. Le film d’affiche en taille double. Comme la fenêtre d’affichage n’est pas agrandie vous ne voyez plus qu’une portion de l’image. Pour déplacer la portion d’image qui est agrandie, faites-la simplement glisser à la souris directement sur l’image.

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 23:16

Préparez votre film

Tout d’abord Il est recommandé de travailler avec le format Avi. Si c’est un film personnel, réalisé avec un caméscope numérique, par exemple, vous devez au préalable l’importer sur votre PC et le convertir au format adéquat. Nous vous conseillons d’employer VirtualDub ou NanDub. Vous pouvez aussi sous-titrer un fichier vidéo en VO récupéré sur Internet.

 

Inslallez le logiciel d’incrustation

Nous utiliserons le logiciel (gratuit) SubSync (version 0.2.15) que vous trouverez à l’adresse http://users.pandora.be/vlad/subsync/. Commencez par récupérer et installer le logiciel. Si le programme d’installation vous signale qu’un des fichiers DLL de votre ordinateur est plus récent que celui de SubSync, conservez de préférence le vôtre.

 

Créez les sous-titres

Ouvrez un éditeur de texte (ex : Bloc-notes de Windows) et saisissez le texte de vos sous-titres. Vous devez passer à la ligne impérativement pour chaque bloc de sous-titre, utilisez le caractère l, comme dans l’exemple affiché ci-dessous (maintenez la touche Ctrl enfoncée et tapez 01224 sur le pavé numérique). Devant chaque ligne de sous-titre, vous devez ajouter la séquence (000x000). Surtout, n’insérez aucun espace après l’accolade {. Enregistrez le fichier avec l’extension sub (format microDVD), et non en .txt. Autre point important : attribuez-lui le même nom (à l’extension près) que votre fichier vidéo ou audio. Comme cela, le logiciel de lecture pourra l’ouvrir automatiquement.

 

Incorporez les textes

Les sous-titres étant créés, lancez SubSync. Dans la ligne Media, sélectionnez le fichier à sous-titrer. Pour parcourir le disque, cliquez sur les petits points à droite de cette fenêtre. Dans la ligne Subtitle, sélectionnez le fichier de sous-titres que vous venez de créer. Un message demandant de spécifier le Frame Rate (nombre d’images) de la vidéo s’affiche. Dans notre cas, laissez la valeur par défaut et cliquez sur OK. Vous pouvez la modifier pour l’adapter à celle de la vidéo (si vous voulez « calez » précisément des sous-titres à un film, par exemple). Vous devrez alors, au préalable, utilisez VirtualDub ou NanDub pour connaître cette valeur (valeur FPS sous ces logiciels).

 

Ajustez les durées d’affichage

Cochez la case Position Subtitles. Lancez la lecture de la vidéo. Les sous-titres apparaissent dans la fenêtre de droite. Lorsque apparaît l’image sous laquelle vous voulez voir le premier sous-titre apparaître, appuyez sur la barre d’Espace jusqu’au moment où vous souhaitez que le titre disparaisse. Un peu délicat au début mais vite maîtrisé ! Pour vérifier le résultat, relisez la vidéo (après avoir activé l’option Visualisez subtitles).

 

Enregistrez les sous-titres

Si la position des sous-titres vous convient, enregistrez le fichier en cliquant sur le bouton Save Subtitles. Sinon, recommencez l’opération ou modifiez les paramètres en cliquant sur Edit Subtitles. Chaque sous-titre est suivi par deux valeurs : l’heure et début d’affichage dans la colonne Start (00:00:00.000 le début du film) et la durée en secondes (colonne Duration). Un clic sur Edit permet de modifier ces valeurs à la milliseconde près. Choisissez le format de sous-titre qui vous convient (.smi pour Windows Media Player, .srt ou .sub. pour VLC ou Media Player Classic, par exemple) et cliquez sur Save. Le fichier vidéo peut alors être lu avec les sous-titres créés. Les sous-titres peuvent aussi être incrustés à l’aide de VirtuaDub ou de NanDub mais nous vous le déconseillons : en plus d’être irréversible, l’incorporation dégrade la qualité de l’image.

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 22:30

Le logiciel Free Video to MP3 Converter, gratuit et très simple à utiliser est téléchargeable sur : www.dvdvideosoft.com.

Installez-le et lancez-le, L’interface du logiciel étant basique, cliquez sur le bouton Browse (Parcourir) à droite du premier champ et sélectionnez la vidéo dont vous souhaitez extraire le son. Dans le champ juste en dessous, sélectionnez le dossier de destination du fichier MP3. Enfin, choisissez la qualité d’échantillonnage du fichier son dans la liste Presets =} Convert. Ce logiciel vous permet aussi d’extraire le son des vidéos de Youtube.

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 22:00

Acronyme de Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology, le Smart est une technique utilisée dans les disques durs permettant, dans certains cas, de prédire les pannes en analysant des paramètres envoyés par le disque. Vous pouvez activer les fonctions Smart pour être averti en cas de défaillance d’un disque dur en modifiant le Bios. Au démarrage de votre machine =} Suppr pour accéder aux réglages du Bios =} rubrique Advanced BIOS Features. Placez le curseur sur l’option HDD S.M.A.R.T Function =} touche Entrée =} touche F10 =} touche Y pour enregistrer la modification. Désormais, si un problème est détecté sur votre disque dur, vous en serez prévenu par un message au démarrage de l’ordinateur.

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 21:58

J’envoie souvent des mails aux mêmes personnes. Au lieu d’ouvrir ma messagerie, d’écrire mon message, de sélectionner mon destinataire, etc., j’ai trouvé une solution plus rapide. Faire un clic droit sur le Bureau =} Nouveau =} Raccourci =} Dans le champ de saisie, tapez mailto:martin.dupont@email.com (l’e-mail du destinataire sans espace) =} Suivant =} Dans le champ Entrez un nom…, saisissez l’objet du message =} Terminer. Désormais un double-clic sur le raccourci que vous venez de créer, ouvre une fenêtre de nouveau message et y inscrit l’adresse prédéfinie il ne vous reste plus qu’à compléter le message et à cliquer sur Envoyer. Vous pouvez ainsi créer des raccourcis pour vos contacts.      

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 21:52

1)     N’installez pas de programme dont l’origine est douteuse. Par exemple, des logiciels disponibles dans un réseau peer-to-peer. Il est cependant conseillé de les télécharger à partir des sites Internet de leur éditeur.

2)     Méfiez vous des liens externes insérés dans les e-mails dont l’expéditeur est inconnu, envoyant vers des sites gérant des données financières (banques, assurances, paiements en ligne,… ). Ces liens peuvent vous conduire sur des sites contaminés ou contrefaits (phishing).

3)     Méfiez-vous également des pièces jointes des e-mails même si l’expéditeur est connu sans oublier les données que vous pouvez recevoir sur un CD, DVD, ou une clé USB.

4)     Sachez que votre ordinateur devient vulnérable quand vous désactivez votre le pare-feu de Windows ou le logiciel de pare-feu que vous avez installé. Consacrez également un peu de temps pour le paramétrer et le régler pour adapter les fonctionnalités à votre système et n’oubliez pas de le mettre à jour quand vous en aurez l’opportunité.

5)     Sur votre navigateur, activez le blocage des fenêtres popup et des contrôles ActiveX, ainsi que la protection anti-hameçonnage. Même si des messages de sécurité envoyés par ces options sont fastidieux mais c’est grâce à eux que vous éviterez les spywares et les chevaux de Troie. Faites de même pour ce qui concerne les paramètres de sécurité de votre logiciel de messagerie.

6)     Faites régulièrement une copie de sécurité de vos documents, sans oublier les photos, la musique et les vidéos. Certains virus n’hésitent pas à supprimer des dossiers entiers. Quelques secondes suffisent pour éliminer définitivement des milliers de photos. Si vous ne faites ces copies manuellement, installez un logiciel de sauvegarde, ou mieux encore, un logiciel de sécurité incluant cette fonction.

7)     Installez une suite de sécurité et activez toutes les protections proposées. Configurez-la pour qu’elle effectue automatiquement des mises à jour pour se protéger des pirates

8)     Configurez Windows pour le téléchargement et l’installation automatiques des correctifs de sécurité publiés par Microsoft sur son site Windows Update. Cette option est activée par défaut mais veillez quand même à ce que celle-ci soit bien activée sur votre machine.

9)     Evitez tous les sites pour adultes et les sites dont les auteurs sont inconnus qui sont des nids à virus et de spyware.  

10) Scannez votre machine régulièrement pour des virus, spyware et chevaux Troie. Si un tout nouveau programme malfaisant entre sur votre ordinateur, il est possible que votre antivirus ne le détecte pas car il ne peut pas encore l’identifier. Lorsque la liste des signatures est mise à jour, il est trop tard mais il sera repéré lors de l’analyse du disque dur.

Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 21:40

A savoir : Votre ordinateur portable doit être équipé d’un module WiFi et une borne d’accès à proximité pour se connecter à Internet. 

Etablir une connexion avec:

Windows XPDémarrer =} Connexion réseau sans fil =} Afficher les connexions réseau disponibles. Sélectionnez ensuite dans la liste affichée, le réseau sans fil correspondant à votre point d’accès (un hotspot ne porte pas toujours un nom très parlant) et validez en cliquant sur Connecter.

Windows Vista  -  Démarrer =} Réseaux =} onglet Centre réseau et partage. Dans la section gauche de la fenêtre =} Configurer une connexion ou un réseau =} Configurer un routeur ou un point d’accès sans fil =} Suivant pour afficher les points d’accès disponibles.

Mac OS X 10.5 -  Menu Pomme =} Préférences Système. Allez au panneau Réseau =} sur le type de réseau Airport =} Activer Airport. Ouvrez ensuite la liste Nom du réseau =} Se connecter à un autre réseau =} Afficher les réseaux. La liste des réseaux sans fil disponibles s’affiche. Dès que vous obtenez une confirmation de la connexion, faites pointer votre navigateur vers le site de votre choix. Cette procédure permet au hotspot de vous identifier et, le cas échéant, de vous envoyer une page d’accueil spécifique vous demandant d’accepter les conditions d’utilisation. Vous devez alors généralement saisir un code fourni par le propriétaire du hotspot (le café, l’hôtel, le restaurant,… dans lequel vous vous trouvez).

Partager cet article
Repost0